Oblivion : critique cinéma et avis du film

Oblivion est un film américain de Joseph Kosinski Sorti au cinéma le mercredi 10 Avril 2013.

Genre : Science Fiction – Durée : 2H05mn – Acteurs : Tom Cruise, Morgan Freeman, et Olga Kurylenko.

OBLIVION — Bande annonce internationale officielle (VF)

Le Synopsis officiel du film (Universal Pictures International France) :

Tom Cruise tient le rôle principal d’Oblivion, un projet cinématographique révolutionnaire, (par le réalisateur de Tron l’héritage et le producteur de La Planète des Singes : Les origines) dont l’action se déroule sur une planète Terre post-apocalyptique.

Après des décennies de guerre contre la terrible menace dénommée les Scavs, les humains ont quittés la Terre. Jack Harper (Tom Cruise), qui vit sur une station située dans les nuages, a pour mission d’extraire des ressources vitales nécessaires aux humains expatriés.

Son existence est bouleversée lorsqu’il sauve une belle inconnue (Olga Kurylenko) d’un vaisseau en déperdition. Son arrivée va déclencher une série d’évènements qui vont le forcer à remettre en question tout ce qu’il connaissait.

Critique du film Oblivion par la rédaction

COCKTAIL GALACTIQUE !

Toutes les idées de ce film ont été trouvées dans d’autres. Les changements ne sont donc qu’esthétique, comme la chirurgie du même nom. On change la surface, la peau et on joue sur les ambiguïtés avec les modèles.

La terre a été détruite et est sous surveillance de deux personnes, un homme et une femme, qui gouverne une chaine de satellites de surveillance et de drones qui doivent détruire tout signe de vie suspect sur la planète. Les drones ne connaissent que l’identité des deux humains qui gardent le désert. La seule chose que l’on sait sur l’homme, c’est que sa mémoire a été effacée pour lui permettre de remplir sa mission.

Il doit tous les jours descendre sur la planète pour réparer les drones qui ont été abattus, sans que l’on sache par quoi vraiment bien que l’on nous laisse entrevoir une vie dans les cavernes et les souterrains qui sont le sruines de San Francisco ou d’ailleurs englouties sous une masse de poussière et de roches. On est alors surpris par le fait que notre Jack Harper (la femme sur la base de repli est supposée être sa femme) connaisse une vallée secrête qui est restée virginale, où il a une « cabane » avec électricité et une collection de vieux disques vinyle, et quelques autres choses venant de son passé dont il est sensé ne pas se souvenir. C’est Total Recall version clandestine et romantiquement nostalgique.

Ce qui doit arriver arrive bien sûr et un jour il entre en contact avec la résistance humaine souterraine qui veulent sauver l’espèce humaine. On a alors une nouvelle guerre des étoiles qui luttent contre une force extra-terrestre qio en fait contrôle la terre depuis sa destruction qui est intervenu lorsque la Lune a été détruite. On a alors l’idée que cette force extra-terrestre a détruit la Lune produisant la cataclysme sur la terre. H.G. Wells avait déjà utilisé cela dans « La Guerres des Mondes ».

Pire encore, la résistance émet un signale qui doit ramener un vaisseau spatial contenant des humains importants dont la vraie femme de Jack Harper. Il essaie de sauver ces humains dans des sarcophages d’hibernation contre les drones qui les détruisent. Il sauvera sa vraie femme, sans savoir qui elle est. C’est l’hostilité de sa femme officielle sur la base de repli qui lui fera penser qu’il y a anguille sous roche.

On passe alors dans « Retour vers le Futur » et le Jack Harper du début rencontre le Jack Harper d’autrefois et sa vraie femme ne sait pas faire la différence, surtout qu’elle aussi se dédouble. Jack harper, l’un ou l’autre, met sa femme, l’une ou l’autre, à l’abri dans sa vallée secrète, puis passe dans la résistance et monte une
mission suicide qui va apporter une bombe dans le sarcophage de sa vraie femme, bombe qu’il détonnera lui-même quand il ouvrira le sarcophage d’hibernation pour révéler sa femme hautement recherchée. Mais miracle des miracle, dans le sarcophage il y a le vieux leader noir de la résistance en train de mourir d’ »une
belssure récoltée lors de la dernière bataille avec les drones.

Ey Pöuf l’étoile noire explose. Plus Guerre des Etoiles que cela tu meurs.

Et il ne reste plus qu’à l’un des deux Jack Harper, le survivant de trouver la route de la vallée secrète pour que la fin soit un conte de fée.

On se demande comment Hollywood peut avoir une imagination aussi « grimm-esque » pour produire les plus sinistres contes de fée qui finissent toujours bien après que la belle mère de Blache Neige soit morte en dansant dans des chaussures d’acier chauffée à blanc. Je ne dirai rien sur le sort des loups dans cet univers soit-disant pour enfants.

L’avis des cinéphiles internautes

Original, ce film promettait une bonne prise de tête avec questions existentielles et écologiques, et ce n’est au final qu’un bon film de divertissement et de science-fiction. Clair, prenant, agréablement interprété, les personnages sont sympathiques et les acteurs convaincants. Pas de gros bras ni de grosses artillerie, le seul objectif est comme toujours de sauver la planète, mais cela sans arrogance ni sentiment de suprématie.

Dominique

Tom Cruise et Morgan Freeman à l’affiche présageait d’un beau moment cinématographique en perspective. Au final un film sans surprise et sans attrait. On se laisse aller à cette histoire au goût de déjà vu, surtout pour le final qui rappelle les “happy-end” de nombre film d’extra-terrestre tel que “indépendance day” par exemple. Le jeu des acteurs comme le scénario reste banal, on ne repart pas déçu mais le film sera vite oublié.

tété4

Les autres critiques de films de Science-Fiction :