La Planète des singes, les origines : critique cinéma et avis du film

La Planète des singes : les origines est un film américain de Rupert Wyatt avec James Franco, Freida Pinto, Andy Serkis, et John Lithgow

Genre : Science Fiction – Durée : 2H00mn – Date de sortie au cinéma : 10 août 2011

La Planète des singes : Les origines – Bande annonce VF

Le Synopsis officiel du film (Twentieth Century Fox France) :

Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets. César, est alors le premier jeune chimpanzé faisant preuve d’une intelligence remarquable. Mais trahi par les humains qui l’entourent et en qui il avait confiance, il va mener le soulèvement de toute son espèce contre l’Homme dans un combat spectaculaire.

Critique et avis de la rédaction

Depuis l’échec public et critique du remake de Tim Burton sorti en 2001, on pensait la franchise de La Planète des Singes morte et enterrée mais c’était sans compter sur l’obstination des studios hollywoodiens. Dans ce nouvel opus, il ne s’agit plus d’astronautes découvrant une terre du futur gouvernée par des singes savants mais de l’origine de cet incroyable retournement de situation. C’est cette prise de risque qui faisait défaut aux nombreuses suites et à la série télé sortis dans les années 70. Pas facile en effet d’expliquer de quelle manière les singes ont pris le pouvoir et se sont trouvés doués de parole et d’une intelligence égale voire supérieure à celle de l’homme. Mais Rupert Wyatt (Ultime Évasion) s’en tire avec les honneurs en explorant la thèse de la recherche scientifique pour traiter la maladie d’Alzheimer.

Pour servir ce scénario original, le choix s’est porté sur deux jeunes acteurs charismatiques, James Franco (127 heures) et Freida Pinto (Slumdog Millionaire), très investis malgré le manque de profondeur de leurs personnages. Car le vrai héros du film, c’est bien évidement César, chimpanzé recueilli par Will (Franco) et futur chef de la rébellion primate. On peut signaler au passage la finesse du travail de performance capture pour donner vie aux singes et l’interprétation bluffante d’Andy Serkis (Gollum dans la trilogie du Seigneur des Anneaux) qui prête ses traits à César. Si le film ne comble pas toutes nos attentes c’est qu’il se termine très brutalement et n’explore au final que les premières heures de la révolution. Une marge nécessaire pour permettre une éventuelle suite ?

L’avis des cinéphiles internautes (3 critiques) :

L’appellation “planète des singes” est ici clairement usurpée. Arrêtez de nous servir du singe à la sauce de la dernière science a la mode. Cette prétendue origine ne colle pas du tout avec les premiers films cultes, c’est une perversion, c’est même une trahison. Revenons sur le fameux “Ils l’ont fait” lorsque Charlton Eston découvre la tète de la statue de la liberté plantée dans le sable. Voila l’origine, la seule, la vraie, la guerre nucléaire!

Matt

Ce nouveau opus de la planète des singes est excellent grâce notamment au réalisme saisissant des singes et au scénario accrocheur du début à la fin. Le rythme est très bon, l’émotion bien présente et une séquence de grand spectacle vous laisse sans voix dans la dernière partie du film. Un gros blockbuster à ne pas rater car on passe un vrai bon moment de cinéma.

Yohann

Un très bon selon moi. J’y ai trouvé plus que ce que j’en espérais. Le scénario est bien ficelé même si’il n’y a pas de surprises, tout est cohérent. On passe par tous les sentiments, tristesse, joie, peur, haine, stupéfaction, excitation, bref un grand moment ! En sortant du cinema je me suis précipité sur l’intégrale en dvd pour tout me refaire. A voir !!!

Samy

Les autres critiques de films de Science-Fiction :